portfolio
Webtv
Cy Twombly, Volubilis, 1953, Mine de plomb blanche, peinture industrielle, crayon à la cire sur toile

Cy Twombly, Volubilis, 1953, Mine de plomb blanche, peinture industrielle, crayon à la cire sur toile

Sublimes gribouillis

À l'occasion de la rétrospective Cy Twondy qui s'est ouverte au Centre Pompidou, les pages livres de Diptyk présentent le catalogue qui lui est consacré.

 

l aura été « un trait d’union, voire une ligne brisée entre l’expressionnisme abstrait et le pop art, une ligne de fuite, un chemin qui bifurque. » L’artiste américain Cy Twombly (1928- 2011) était un érudit, passionné d’art primal. Ses sculptures, ses dessins et ses photos témoignent de sa recherche sur les formes en écho aux sons. Il a séjourné au Maroc en 1952 et s’est inspiré de Ouarzazate, Tiznit, Volubilis, Lala, pour la musicalité de leurs noms... Ses toiles restituent ce « foisonnement sensoriel » au carrefour de l’archéologie, de la musique, de l’architecture, des cultures arabes, berbères et africaines. Ces peintures inaugurent son travail sur la ligne et re ètent l’énergie profonde mêlant transe et action painting. Un art de l’entrelacs qui a inspiré à Barthes un texte important (Sagesse de l’art, 1978) et qui est à découvrir dans la rétrospective dirigée par Jonas Storsve au Centre Pompidou de Paris jusqu’en avril 2017.

 

https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/ckKxeoz/rLRy7xo

Sublimes gribouillis

Cy Twombly, ss. dir. Jonas Storsve, éd. du Centre Pompidou, 320 p., 580 DH

tags

    13 février 2017
    blog comments powered by Disqus

    tags

      S'abonner