portfolio
Webtv
Aida Muluneh, City Life, 2016, photographie, 80 x 80 cm courtesy David Krut Projects

Aida Muluneh, City Life, 2016, photographie, 80 x 80 cm courtesy David Krut Projects

La Villette 100% africaine

Après James Bond, l’Afrique. La Villette consacre sa deuxième édition du festival « 100% » à la création contemporaine africaine. Curatée par Simon Njami, « Afriques Capitales » s’articulera autour du thème de la ville « vécue comme un espace d’échanges, de rencontres et de tensions ». L’enjeu est de taille : « Depuis dix ans, il n’y a pas eu d’exposition de cette ampleur, j’entends par là une exposition conçue non pas comme une opération publicitaire ou un panorama régional », souligne le commissaire. Car toute la difficulté est bien là : rendre visible la contemporanéité du continent sans essentialiser sa production artistique. Ainsi, une quarantaine d’artistes investiront la Grande Halle.

 

On y retrouvera des noms familiers comme Pascale Marthine Tayou, William Kentridge, Aida Muluneh, Joël Andrianomearisoa, Sammy Baloji ou François-Xavier Gbré. Côté Maroc, Simon Njami annonce Safaa Mazirh (qu’il avait déjà invitée à la Biennale de Dakar l’an dernier), Fatima Mazmouz, Leila Alaoui et Hassan Hajjaj, qui créera pour l’occasion un boudoir coloré où le visiteur pourra siroter un thé avant de pénétrer dans la ville/exposition.

 

 

«Afriques Capitales», La Villette, Paris, du 29 mars au 21 mai 2017.

tags

    27 mars 2017
    blog comments powered by Disqus

    tags

      S'abonner